La parité bientôt obligatoire dans les exécutifs locaux

Parité

Elections - Réclamée par Jacques Chirac, la loi vient d'être rédigée par le Gouvernement, qui veut la faire voter avant la fin de l'année.

facebook twitter google plus imprimer

Grand débat public : «La relève en politique passera-t-elle par les femmes ?»

Communiqué de presse

L’association Femmes, Débat et Société (FDS) a organisé ce jour à Sciences-Po Paris un grand débat public sur le thème « La relève en politique passera-t-elle par les femmes ? » qui s’est déroulé en présence de nombreuses femmes illustrant un engagement fort et efficace en politique.

Ont notamment participé au débat de ce jour animé par Françoise Miquel, membre du Conseil d’Administration de FDS : Nicole Guej, ex-secrétaire d’Etat aux Droits des Victimes, Isabelle Debré, Sénatrice des Hauts-de-Seine, Vice-Présidente de FDS, France Gamerre, Ajointe au Maire de Marseille, Présidente de Génération Ecologie et membre de FDS, Nathalie Kosciusko-Morizet, Députée de l’Essonne, membre de FDS, Françoise de Pannafieu, Ancien Ministre, Députée-Maire du 17ème arrondissement de Paris, Bérengère Poletti, Députée des Ardennes, Déléguée générale de l’UMP chargée des femmes, Valérie Pécresse, Députée des Yvelines, Porte-Parole de l’UMP et membre d’honneur de FDS, Marie-Jo Zimmermann, Députée de Moselle, Présidente de la Délégation de l’Assemblée Nationale aux Droits des Femmes et à l’Egalité des chances entre les hommes et les femmes, Marie-Pierre Badré, présidente de Parité 50-50…

et de nombreuses candidates à l’investiture pour les élections législatives de 2007 telles que Dominique Baud, Marie-Laure Boulot, Martine Calderoli-Lotz, Fadila Mehal

Ce débat était placé sous le haut parrainage de Jean-Pierre Raffarin, Michel Barnier, Jacques Barrot et Dominique Perben, fondateurs des Clubs « Dialogue et Initiative ».

Catherine Vautrin, Ministre déléguée à la Parité et à la Cohésion sociale est intervenue en clôture de ce débat qui était organisé à l’issue de l’Université d’été de l’association FDS et qui a rassemblé sur ces 2 jours plus de 200 femmes de premier plan engagées pour faire valoir le regard féminin et l’impulsion des femmes en politique.

Face aux réticences de certains et de certaines, face aux affirmations laissant à croire que la politique sera sauvée par la victoire d’une femme au Présidentielle, face à la désinformation voire aux manipulations, face aux faux bons arguments sur la place des femmes en politique… et pour ensemble débattre sérieusement sur ce sujet. FDS a voulu ouvrir un débat public.

En synthèse de ce débat, Sylvianne Villaudière, présidente de FDS a souligné les points suivants :

Les femmes en politique : c’est déjà une réussite, il faut le faire savoir
  • La législation le permet avec une entrée en politique de très nombreuses femmes accélérée avec les lois sur la Parité
  • les actions initiées par des femmes se développent sur le terrain 
  • les idées fusent autour de priorités fortes. 

Les femmes du centre et de droite, engagées, ayant des responsabilités dans les sphères publiques, privées et socio-professionnelles mettent l’accent sur 6 axes d’impératif politique autour desquels FDS a préparé des idées de mesures concrètes et fortes et qui seront présentées aux candidats à l’élection Présidentielle au cours de ces prochains mois : 

  1. Gouvernance pour réconcilier le citoyen et le politique et proposer une réforme globale de l’Etat 
  2. Education/orientation/formation tout au long de la vie personnelle et professionnelle 
  3. Emploi/ Entreprises/ Innovation pour développer le goût d’entreprendre
  4. Espace de vie / Environnement / Développement durable pour répondre de façon concrète et immédiate aux urgences par l’action de chacun et des politiques publiques adaptées 
  5. Equité/ Diversité/Justice pour faire vivre nos valeurs dans le respect des droits de chacun et de l’égalité des chances 
  6. France et Europe, pour une France maillon fort de l’Europe dans le monde 
Les femmes en politique : c’est un progrès et une nécessité pour optimiser la performance de notre gouvernance

Il ne s’agit pas de la parité pour la parité, il s’agit de vouloir apporter nos différences, nos complémentarités sur le fond et en terme de méthode et de mode de gouvernance, pour gagner les multiples élections qui se profilent en 2007 et 2008. La relève en politique ne passera pas par une femme mais par les femmes.

Les femmes en politique : c’est aussi un espoir.

Un espoir d’une politique tenant compte des aspirations d’un très grand nombre de nos concitoyens et concitoyennes.

Un espoir d’une politique ancrée sur nos réalités et prête à parier sur l’avenir et sur la vie. La vie dans une France moderne, ouverte, forte et mettant un accent tout particulier pour les générations futures

Pour toutes ces raisons, Sylvianne Villaudière a lancé un appel à toutes les femmes de conviction, d’engagement et indiqué qu’elles auront le soutien des réseaux de femmes. FDS veillera à mettre en avant les positions de celles qui réuniront tous les bons critères de performance, de talents, de réussite sur le terrain…

Elle a aussi fait des propositions aux candidats et aux responsables de nos familles politiques :

« Ne jouez pas la politique du pire par souci de préserver les sortants, choisissez la politique qui gagne, celle du renouveau, de la place aux jeunes, aux femmes, aux idées et à l’audace d’une politique plus enthousiasmante. Sinon, nous vous l’aurons dis, l’échec de la droite et du centre sera inéluctable ». Elle leur a précisé qu’ils peuvent compter sur FDS, sur les talents, l’efficacité, le sens de l’engagement des femmes. FDS se prononcera et agira en priorité dès septembre 2006 sur quelques terrains :

  • Apporter une contribution forte à l’élaboration des prochains textes sur la parité : augmentation des pénalités pour non respect de la loi, idée du Ticket Parité pour tous les scrutins uninominaux, respect du non cumul des mandats, parité dans les exécutifs territoriaux et au niveau des intercommunalités, limitation du nombre de mandats politiques dans le temps à 2 ou 3 fois le même mandat au maximum, action au sein des partis politiques pour plus de transparence sur les investitures… 
  • Veiller à la reprise des débats parlementaires autour d’un nouveau texte en faveur du renforcement de la présence des femmes au sein des Conseils d’administration et dans les organisations professionnelles
  • Définir les meilleurs dispositifs pour aborder les prochaines élections et en particulier les Législatives de 2007 et les Municipales de 2008 (séminaire d’échanges d’expériences, mise au point de modules de formation avec des instances spécialisées, valorisation de candidates « soutenues par FDS », points presse en région…) ; 
  • Valoriser l’entrée de jeunes femmes en politique (création d’un club « FDS Jeunes ») 
  • Apporter un éclairage et des mesures concrètes sur les 6 axes de priorité pour les femmes de FDS (comme par exemple soutenir la candidature d’une femme européenne au poste de secrétaire général de l’ONU, lancer une forte offensive pour agir face au changement climatique, se prononcer sur la question de la ressource en eau, bien rare et de plus en plus rare qui appelle des mesures urgentes et fortes…mais aussi pour trouver et valoriser les nouveaux emplois et relancer la dynamique économique par une impulsion et un mode de gouvernance au féminin). 

Elle a remercié Catherine Vautrin, ministre déléguée à la Parité et à la cohésion sociale d’avoir accepté d’intervenir en clôture du débat et pour son action forte et déterminée en faveur de la parité et de l’égalité des chances.


Contact presse

Adeline Castillon : 06 12 95 15 78 - Aude Marchand : 06.22.69.43.95

facebook twitter google plus imprimer

AFP - Législatives: Appel à "plus de transparence sur les investitures"

L'association Femmes, Débat et Société (FDS) a annoncé mardi des actions au sein des partis politique "pour plus de transparence sur les investitures", à l'issue d'un débat public qui s'est tenu pendant deux jours à l'Institut d'études politiques de Paris.

Créée en 1999, l'association, qui revendique plus de 500 adhérentes de sensibilité de droite et du centre, a également prévu d'apporter son soutien aux "femmes de conviction, d'engagement" qui seront candidates aux législatives de 2007 et aux municipales de 2008, avec un label "soutenues par FDS".

Nicole Guedj, ex-secrétaire d'Etat aux Droits des victimes, Isabelle Debré, sénatrice des Hauts-de-Seine, France Gamerre, présidente de Génération Ecologie, député de l'Essonne, Françoise de Panafieu, candidate à la mairie de Paris, Valérie Pécresse, porte-parole de l'UMP ont participé à ce débat public sur le thème "la relève en politique passera-t-elle par les femmes?"

Le débat a été clôturé par la ministre déléguée à la Parité et à la Cohésion sociale Catherine Vautrin.

facebook twitter google plus imprimer

Catherine DUMAS

Présidente FDS, Conseillère de Paris, Sénatrice de Paris

 

c-dumas

Vous avez envie d'agir, d'apporter des idées neuves, de les défendre, de les porter tout en gardant votre indépendance et liberté de parole, vous êtes de sensibilité politique de la droite et du centre, l'Association Femmes, Débat et Société vous accueille...

 

Nous irons loin ensemble

 

En savoir +

fds-espace-presse

fds-espace-membre

Les objectifs de FDS

  • Faire valoir un regard féminin sur les grands sujets de société,
  • contribuer au débat public par des prises de position et des travaux,
  • favoriser la promotion des femmes dans les lieux de gouvernance public et privé, en France comme à l'international.

 

En savoir +