Déjeuner FDS en présence de Emmanuel RIVIERE le mardi 5 juin 2012

Femmes, Débat et Société a eu le plaisir de recevoir le mardi 5 juin 2012

 

emmanuel riviere

 

 

Monsieur Emmanuel RIVIERE

Directeur du département Opinions, TNS Sofres

facebook twitter google plus imprimer

Déjeuner FDS en présence de Philippe DALLIER le mardi 3 avril 2012

Femmes, Débat et Société a eu le plaisir de recevoir le mardi 3 avril2012

philippe dallier

 

Monsieur Emmanuel DALLIER

Sénateur de la Seine Saint-Denis

facebook twitter google plus imprimer

Synthèse du déjeuner en présence d'Axel Kahn

AXEL KAHN, invité de FDS Le 8 février 2011, au Procope, Paris

axel-kahnFDS a eu le grand plaisir de recevoir le 8 février dernier dans le cadre de ses déjeuners mensuels une personnalité exceptionnelle, Axel Kahn, qui a répondu avec le talent que chacun lui connaît aux nombreuses questions des participantes.

Axel Kahn, fils de philosophe et frère du journaliste JF Kahn, devient docteur en médecine en 1974, docteur es sciences en 1976, diplômé des Facultés de médecine et de sciences de Paris. Il va très vite occuper des fonctions de chargé de recherche, puis de directeur de recherche à l’INSERM en 1984 jusqu’à diriger en 2001 l’Institut Cochin de génétique moléculaire. Il effectue en 1997 un passage dans le secteur privé en devenant directeur scientifique pour les sciences de la vie chez Rhône Poulenc. AK est membre d’innombrables commissions et instances scientifiques, Président de la Fondation internationale du handicap, membre de sociétés savantes et académies en France comme à l’étranger.

AK a bien voulu évoquer avec les membres de FDS tout à la fois les sujets d’actualité dans le domaine de l’éthique (accouchement sous X, homoparentalité, mère porteuse, euthanasie, thérapie génique, « bébé médicament ») et ses préoccupations professionnelles du moment en sa qualité de Président d’une des plus grandes universités pluridisciplinaires françaises, Paris Descartes, forte de 35 000 étudiants.

Elu en décembre 2007 en application de la nouvelle loi sur les universités dite LRU, il a su répondre à l’appel de la ministre de l’enseignement supérieur, Valérie Pécresse, qui souhaitait que des personnalités scientifiques de renom s’investissent dans la conduite d’établissements universitaires devenus autonomes. Deux ans après, il se proclame « heureux » de cette expérience : « L’autonomie, c’est le contraire de la dépendance ; et cela oblige à être responsable. ». Il se prépare même à publier un livre d’entretiens à deux voix avec Valérie Pécresse qui s’intitulera « Controverses ».

Prônant une éthique de la responsabilité, hostile au clonage thérapeutique, Il pose la question essentielle : comment se comporter correctement dans l’application des nouvelles possibilités de la science ? Dissociée des valeurs éthiques, la maîtrise croissante des mécanismes de la vie par la science ne constitue-t-elle pas une menace pour l’humanité ?

Face à l’essor des biotechnologies, au clonage humain, à l’assistance médicale à la procréation, aux essais sur l’être humain, AK prône une responsabilisation accrue de l’homme.

A propos d’un épisode récent d’enfant né sous X qui vient d’être confié par la cour d’appel d’Angers à la garde de ses grands parents malgré l’opposition de sa mère, il se montre sceptique sur ce que l’on met en avant comme étant l’intérêt supérieur de l’enfant, tel qu’il a été posé en principe par la convention de 1989. Qui est en mesure de le garantir alors qu’il va se trouver au cœur d’un conflit familial majeur ? Qui faut-il privilégier : la famille de cœur ou la famille biologique ? Il rappelle qu’une femme a parfaitement le droit d’abandonner son enfant et que le système d’adoption existe pour pallier ce type de décision et redonner une seconde vie à l’enfant.

AK, qui se définit avant tout comme un humaniste, évoque également ses fortes convictions en faveur du respect de la juste place des femmes dans nos sociétés encore marquée par trop d’inégalités. Après avoir rappelé la genèse de cette domination historique entre les hommes et les femmes que l’on retrouve dans presque toutes les sociétés au fil du temps, il souligne combien sont encore prégnantes les réticences à confier les postes de responsabilité aux femmes ; le milieu médical comme celui des enseignants-chercheurs n’échappent d’ailleurs pas à la règle.

AK croit à la nécessité de réunir hommes et femmes au sein d’une même gouvernance si l’on veut qu’elle soit efficace et équilibrée. A cette fin, il estime aujourd’hui que la situation ne pourra évoluer sans une politique volontariste et interventionniste.

Chacune d’entre nous aura apprécié au cours de ce déjeuner la qualité des échanges avec une personnalité charismatique, à la parole claire et à la pensée construite qui sur nombre de sujets éthiques et malgré qu’il s’en défende, est considéré par beaucoup comme une référence.

Synthèse proposée par Monique RONZEAU pour FDS

facebook twitter google plus imprimer

Monique RONZEAU

Présidente de FDS et du conseil d'administration

 

Monique Ronzeau

Vous êtes intéressée par le débat public et la vie politique française, par les sujets de société, vous souhaitez vous exprimer sur les enjeux de parité, la place des femmes dans les lieux de gouvernance publics ou privés, vous voulez valoriser un regard féminin sur les défis si nombreux qui se posent aujourd'hui, qu'il s'agisse du respect de l'environnement, de l'éducation ou de l'éthique; vous partagez comme nous des valeurs fortes d'humanisme, de libéralisme maîtrisé et de défense de l'esprit européen.
L'Association FEMMES, DEBAT et SOCIETE est un réseau de réflexion qui vous accueille et vous permet de vous exprimer sur tous ces sujets, dans le respect de la liberté de chacune. N'hésitez pas à nous contacter et à nous rejoindre...

 

Nous irons loin ensemble

 

En savoir +

fds-espace-presse

fds-espace-membre

Les objectifs de FDS

  • Faire valoir un regard féminin sur les grands sujets de société,
  • contribuer au débat public par des prises de position et des travaux,
  • favoriser la promotion des femmes dans les lieux de gouvernance public et privé, en France comme à l'international.

 

En savoir +