Connexion Membres

Espace Membres

FDS logo
Adhésions
Actualités

Recherche

Communiqué de Presse

2 propositions concrètes pour améliorer la mixité dans les entreprises

Organisée au Palais d’Iéna, siège du Conseil Economique et Social, à l’initiative de Femmes, Débat et Société (FDS) en partenariat avec la Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre hommes et femmes du CES, cette Université d’été était consacrée aux défis de la mixité en entreprises.

Conscientes que la mixité dans l’entreprise est une réelle source de progrès, que l’homogénéité nuit à la performance, les membres de FDS réunies autour de ce colloque ont plaidé pour une meilleure représentation des femmes dans l’entreprise en proposant deux mesures concrètes :

  1. La transmission obligatoire au Conseil d’administration du rapport sur l’égalité salariale avec obligation pour les administrateurs de délibérer sur les progrès de l’entreprise en matière de place des femmes dans le management.
    Cette mesure vise l’amélioration de la mixité dans le management.
  2. L’introduction d’un principe de proportionnalité dans les élections des représentants du personnel (Comité européen, Comité de groupe, Comité central d’entreprise, Comité d’entreprise, Délégués du personnel, Comité d’hygiène et de sécurité)(1).
    Cette mesure vise l’amélioration de la mixité dans la représentation sociale.

Une présence accrue des femmes pourrait favoriser une meilleure prise en compte des besoins des femmes et des familles dans la politique sociale des entreprises.

En conclusion, « Femmes, Débat et Société jouera un rôle moteur pour éclairer le sujet de la mixité, facteur de performance dans les entreprises, au travers d’indicateurs, d’études et d’outils permettant de suivre son évolution concrète. En mobilisant son réseau ainsi que d’autres réseaux d’influence, les entreprises et les pouvoirs publics, FDS entend promouvoir une démarche volontariste pour relever ce défi de la mixité », indique sa Présidente.

 

(1) Par proportionnalité, on entend une répartition des sièges par collège qui corresponde au pourcentage de représentativité des hommes et des femmes dans l’entreprise ou le groupe (données du bilan social au moment des élections).